Farfleur: un site entièrement bénévole pour le seul plaisir de compléter votre information locale...

ça s'est passé à



Au mois de

mars 2016

Pour se diriger, dans tous les cas : cliquer sur une mention en bleu soulignée.

Impossible de voir les photos? Nos conseils en tête de la page d'accueil devraient vous le permettre. Si vous ne souhaitez pas les suivre,trouvez le mot facebook sous notre écran, maintenez ctrl et cliquez dessus s'il est souligné et en bleu, Relâchez Ctrl.

Cliquez sur la 1e miniature; plein écran, avant, arrière, tout est possible. Pour revenir sur farfleur, fermez l'onglet de facebook.
Aucune inscription nécessaire, l'insertion de nos photos sur Fb est publique.

Le 12: Souper de l'Association hellénique de Farciennes et environs. Le 13: Spectacle Disney de l'Académie . Le 18: Souper très varié à Waloupi Wainage.
Le 19: Fête des enfants à la Marelle. Le 20: Apéro au Bois Monard Le : Se .

le 12 mars

Souper avec la communauté hellénique, groupe de danses grecques «Kali Parèa»

- Muscat grec
- Mezze
- Moussaka
- ou Pastizio
- Baklava

(Réalisation de «La Table de Lolo» )

En 2009 naissait le groupe de danse Kali Parèa au Centre Culturel. Depuis 2013, les cours de Dimitri Diakodimitris se donnent à la Maison du Peuple et depuis 2014, le groupe a rejoint l'Association Culturelle Hellénique de Farciennes et Environs qui invitait à souper en la salle de la Maison du Peuple.

Cette fois, il était question de passer à table, afin de déguster un menu aussi typique que savoureux.

Très logiquement, les sets de table étaient imprimés en bleu sur fond blanc, couleurs du drapeau hellène. Ils étaient illustrés de colonnes ioniques aux chapiteaux à volutes, discret rappel de l'histoire prestigieuse et des architectures splendides de la Grèce antique.

Kali Parèa signifie «La bonne compagnie». Le nom de l'école de danse convenait parfaitement à définir l'ambiance qui présida à la soirée qui ravit ses 170 convives.

Les bénéfices réalisés étaient destinés aux organisations de l'Association, voyages, etc.

Dimitri Diakodimitris (président), Nicolas Diakodimitris (trésorier), Thomas Stavros (secrétaire), Maguy Hiernaux (secrétaire adjointe).

Parmi les 170 convives, on reconnaissait Fabrice Minsart (Échevin), Jeannine Fagnart (conseillère communale), Michel Massaux (président des peintres farciennois),....

 

Dimitri Diakodimitris conduit les cours de danse de «kali parèa» tous les jeudis à partir de 19h30 à la salle de la Maison du Peuple du Centre. Le groupe d'enthousiastes atteint maintenant la quarantaine et ne demande qu'à grandir; il est ouvert à toutes les nationalités et à tous les âges de 7 à 77 ans.

Vision impossible ? Touche Ctrl maintenue, clic sur ce mot «facebook» s'il est souligné et écrit en bleu.

le 13 mars

Spectacle musical WALT DISNEY de l'Académie
Musique, culture, chant indissolublement liés à notre parcours de vie, facteur de cohésion sociale... Voilà qui se liait solidement à l'après-midi dominical où l'Académie invitait à un spectacle sur le thème de Disney.

Benjamin Scandella, Échevin de la culture, avait évidemment souligné ces valeurs et le rôle joué par une Académie comme celle de Farciennes à laquelle il a fait la promesse que cette fois, elle serait bien de retour sur la Grand-Place à la prochaine rentrée, dans l'ancien hôtel de Ville rénové qu'elle partagera avec la Bibliothèque, formant un véritable Pôle Culturel avec le Centre Culturel, au cœur même de Farciennes.

Elle y serait d'ailleurs déjà sans quelques problèmes qui ont contraint à travailler dans des conditions difficles. L'Échevin a remercié au passage le service des travaux pour son suivi du chantier.

À l'entracte, Raphy Rafaël nous a expliqué le projet «Le chœur a ses raisons».

David Baltuch, Directeur de l'Académie a pris le relais et nous a donné des nouvelles de l'Académie qu'il dirige, en insistant sur des valeurs de partage et de cohésion sociale qui vont dans le sens du projet mené par Raphy Rafaël dans lequel l'Académie est d'ailleurs impliquée.

 

Le projet «Le chœur a ses raisons» se développe dans plusieurs villes (Bruxelles, Liège, Couvin, Chimay, Mons, Farciennes) où l'on rassemble dans le chant des gens de toutes les couches de la population, incluant handicapés, fragilisés par la vie,..

Raphy Rafaël part d'une idée fondamentale: du ventre maternel jusqu'à la mort, le chant est présent; travailler avec le chant, c'est travailler avec le plus profond de l'humain; toutes les cultures du monde chantent et transmettent ainsi leurs valeurs fondamentales.

Le répertoire se voudra large, balayant les thèmes essentiels de la vie. Un concert se donnera dans chaque ville participante. Ensuite, tous ceux qui le voudront et le pourront se retrouveront entre 350 et 400 pour un concert unique dans le studio 4 à Flagey, la cerise sur le gâteau (Farciennes devrait avoir une cinquantaine de participants, les classes de formation musicale et de chant, adultes comme enfants additionnées totalisant environ 60 noms).

La préparation durera des environs de Pâques jusqu'à novembre; le concert local devrait être programmé le 22 novembre. L'apothéose bruxelloise est envisagée fin décembre.

À noter que «Télévision du Monde» donnera au projet une résonance visuelle en filmant le tout pour réaliser des documentaires.

Nos lecteurs qui souhaitent enrichir leur information sur ce projet et les valeurs de cohésion sociale dont il est acteur et porteur trouveront beaucoup plus de détails en suivant ce lien: http://www.televisiondumonde.be/TDM_ProjetCoeurSesRaisons.php

Le spectacle musical de l'Académie s'intitulait tout simplement «Walt Disney»; vous en trouverez le programme dans la reproduction-montage ci-dessous.

David Baltuch, Directeur de l'Académie, était ravi d'avoir reçu ne pouvait qu'être ravi d'avoir reçu Raphy Rafaël en «cerise sur le gâteau» et forcément fort heureux que la salle fût comble.

Il soulignait aussi la présence de l'Institut d'Enseignement Technique Secondaire Provincial pour une prestation de deux chansons sous la houlette de leur professeur Sandrine Dewandeler.

L'Académie donne des cours de théâtre à deux classes de l'Institut Provincial venu se joindre au spectacle par désir de partage.

Cohésion sociale une fois encore, car le Directeur fait remarquer l'opportunité que cette collaboration donne à l'Académie de rencontrer des enfants, des jeunes, des parents, qui, sans cela n'aura peut-être jamais fait le pas de passer à l'Académie. «Comme le dit Raphy, ajoute Benjamin Scandella, échevin de la culture, la culture doit porter les gens vers un mieux, augmenter, leur chances de pouvoir se faire comprendre, ponctuait-il.»

La salle des fêtes de la rue Daix avait accueill au moins 400 spectateurs.

L'Académie compte 382 élèves, voire dans les 420 avec les domaines que l'on peut additionner.

Et l'on pressent une explosion à la prochaine rentrée, car l'Académie sera revenue sur la place.

Un programme dont les titres ont certainement ravi les exécutants, et une interprétation qui a tout autant ravi les spectateurs, tout en leur donnant un bon coup de fraîcheur, de jeunesse avec de l'admiration pour les talents naissants et une reconnaissance méritée à l'équipe de l'Académie.

Vision impossible ? Touche Ctrl maintenue, clic sur ce mot «facebook» s'il est souligné et écrit en bleu.

 

le 18 mars

Souper très varié à Waloupi Wainage

Un souper pas comme les autres, préparé par les parents et les enfants et couronnant de façon multiculturelle
un projet d'école: «L'Alimentation»

-Buffet d'entrées froides
-Un plat au choix :

          • Sulukofte, spécialité turque à base de boulettes de viande et pommes de terre, accompagné de riz
          • Pâtes au four
          • Plat végétarien épicé d'origine indienne
          • Ragout de poulet aux olives, carottes et pommes de terre
      - Macédoine de fruits

Cette année, le projet de l'école était de travailler sur l'alimentation saine.

Le repas constituait la finalité de ce projet autour duquel les enfants ont travaillé depuis septembre. Les parents sont venus cuisiner avec eux pour préparer le repas qui se voulait équilibré et varié autant que divers.

Ce sont aussi les enfants qui ont réalisé la décoration de la salle, joyeusement orientée par le thème du printemps.

Un lotto était également organisé, dont le gagnant récoltait la moitié des mises. Un carnet publicitaire avait été ajouté aux ressources.

Comme on l'imagine, tous les gains de la fête aideront l'école à plus de moyens et de bien-être pour ses élèves.

Avec 110 réservations, ce repas peu ordinaire et s'inscrivant par nature dans l'axe de la cohésion sociale a remporté un très beau succès d'adhésion.

l'école est un des trois sites du groupe Waloupi dirigé par Audrey Meneguzzi.
L'implantation du Wainage reçoit 28 élèves en maternelles et 29 en primaires. Ils sont confiés à 2 institutrices maternelles assistées par 1 PTP, et à 2 institutrices primaires.

 
Vision impossible ? Touche Ctrl maintenue, clic sur ce mot «facebook» s'il est souligné et écrit en bleu.

 

le 19 mars

Fête des enfants à la Marelle

Vendredi, les enfants de «La Marelle» avaient disputé leurs Olympiades constituées d'épreuves sportives et intellectuelles. Après l'effort, ce fut le réconfort, car samedi, «on jouait à l'école»

Et il y avait vraiment de quoi satisfaire les plus exigeants et les plus actifs des enfants, avec des jeux pour tous les goûts; quelques exemples:

  • la pêche aux canards (prêtée par M. et Mme Flonet)
  • une série de jeux anciens (prêtés par l'AMO «Visa Jeunes»)
  • un jeu de massacre
  • une pêche surprise
  • un tir au but
  • un parcours vélo
  • 2 châteaux gonflables dans la salle des fêtes,
  • 1 stand de grimage tenu par une maman et une institutrice...

En plus:

des stands bonbons, crêpes, pop corns, donuts, pâtisserie, petite restauration frites, pizzas, sandwichs et une remarquable halte «Chaud Cacao» dont les accessoires avaient été fabriqués par l'équipe enseignante, (dont... une cafetière en chapeau surprise pour la directrice, les institutrices portant avec autant d'élégance quelques tasses de couleurs variées).

Pour compléter tout cela et offrir aussi du temps agréable aux adultes, des enseignants tenaient un bar «La Marelle s'amuse»; si l'on vous dit que les uniformes et les casquettes semblaient empruntés à un paquebot de luxe, vous aurez sans doute deviné à quelle série télévisée, déjà ancienne, on avait puisé l'inspiration...

Les bénéfices contribueront aux sorties, aux classes de dépaysement, à voir des pièces de théâtre.

 

La Marelle, c'est 161 enfants en maternelles, 288 en primaires, encadrés par 30 enseignants, sous la direction de Sonia Geenen.

Nous avons pu reconnaître Benjamin Scandella (échevin de la culture), France Watrin (Directrice honoraire) , Audrey Meneguzzi (Directrice du groupe Waloupi), des conseillers communaux et de l'aide sociale,... mais il y eut sans doute d'autres visiteurs à d'autres moments.

Vision impossible ? Touche Ctrl maintenue, clic sur ce mot «facebook» s'il est souligné et écrit en bleu.

 

le 20 mars

Apéro du Bois Monard

L'Apéro du Bois Monard, c'est la fusion entre temps de détente, de redécouverte, de rencontre, de convivialité et d'informations

- Bien entendu, les breuvages requis pour un apéro qui se respecte...
- Et une soupe à l'oignon qu'auront appréciée plus particulièrement nombre des participants à la visite guidée (entreprise dès 10h30
par une dizaine de promeneurs).

À l'imminence du printemps, l'asbl Bois Monard invitait à partager un apéro, pour le plaisir, bien sûr, pour sensibiliser les gens certainement, ne fût-ce qu'en les invitant à se remémorer l'existence de l'association et ses objectifs.

Beaucoup a été fait. Beaucoup est en chantier ou en projet. Le bois change, évolue. Les soins d'entretien tiennent de la récurrence par les besoins normaux d'une vie végétale à protéger et à discipliner.

Dans le respect de la raison, des projets foisonnent.

On a redémarré depuis fin janvier les guidances nature destinées aux écoles; une mare pédagogique existe maintenant; curage et aménagement des abords sont à l'ordre du jour.

Avec le temps plus doux, on va penser à :

      • améliorer la mobilité dans le bois,
      • parfaire l'arrangement de sentiers pédagogiques,
      • couvrir de géotextile la zone des plants qui serviront à la distribution d'automne,
      • abattre les arbres en mauvais état, dangereux pour les activités pédagogiques.

Un appel est lancé aux bénévoles qui s'intéressent à la nature ou qui peuvent céder des outils inutilisés; on peut donner sans difficulté de quoi se dépenser à 70, voire une centaine d'amis.

Conclusion : vous avez des bras, vous aimez l'air des bois, l'activité physique utile? On vous attend.

Fabrice Minsart (président), Didier Acke (secrétaire), Étienne Dutrieux (trésorier), Yves et Laurence Aerts (gestionnaires des installations), avec 30 membres actifs et engagés.

 

 

L'Eurodéputé-bourgmestre Hugues Bayet et l'Échevin Benjamin Scandella ont manifesté leur soutien à l'asbl en passant prendre l'apéro au bois.

 

Vision impossible ? Touche Ctrl maintenue, clic sur ce mot «facebook» s'il est souligné et écrit en bleu.