Farfleur: un site entièrement bénévole pour le seul plaisir de compléter votre information locale...



Ça s'est passé à

En juillet et a2016

Pour se diriger, dans tous les cas: cliquer sur une mention en bleu soulignée.

Impossible de voir les photos? Si vous ne voulez pas installer Flash Player, trouvez le mot facebook sous l'écran. S'il est en bleu souligné, maintenez ctrl et cliquez dessus. Cliquez sur la 1e miniature; plein écran, avant, arrière, tout est possible. Pour revenir sur farfleur, fermez l'onglet de facebook. Aucune inscription nécessaire, l'insertion de nos photos sur Fb est publique.

Les 1 et 2 juillet : Fête de la Cité de Brouckère Le 27 août: Dîner au Bois Monard; visites guidées du Bois et du terril Sainte-Catherine.

Le 28 août: Brocante de la rue Amion

Le 28 août: Petit Déjeuner Oxfam

 


les 1 et 2 juillet

«FÊTE DE LA CITÉ DE BROUCKÈRE »

Pour son 9e anniversaire, presque aux confins de Lambusart, la fête de la Cité de Brouckère s’est déroulée sur deux jours.

 

Le programme de la fête s’ouvrait le vendredi de 17 h à 2h du matin, avec restauration barbecue et soirée dansante animée par Pascal.

Le samedi fut la journée la plus courue.

Dès midi, les braises du barbecue n’attendaient plus que les commandes; cette restauration resta ouverte toute la journée. En outre, une assiette garnie et des crêpes pouvaient être servies.

Dès 14h, le conteur Francis Demierbe entrait en scène à l’ancienne école des Aulniats, transformée pour les besoins de la fête en cabaret artistique. Il réussit à tenir en haleine tout le public, alternant et interprétant avec talent des contes populaires, des contes pour petits et grands enfants, et certains dont il est l’excellent auteur. Ainsi avait-il, par exemple, ravi la blondinette Célia, 5 ans, qui racontait encore une de ses histoires dans la voiture du retour.

Après 16h30, la place était laissée à la musique et à l’accordéon de notre jeune concitoyenne Laura Namur, graine de virtuose, avec Fabrice à la Batterie. Elle fit ainsi voleter ses doigts sur les boutons de nacre de son instrument pendant deux heures.
Ce fut aussi l’occasion de découvrir le talent naissant de Faloë Roosen, 8 ans, élève de l’Académie de Tamines depuis deux ans. Pour sa première prestation publique, elle joua joliment une valse.

Et la fête se termina par une seconde soirée dansante, animée par Pascal comme la veille.

Chantal Roucourt (présidente), Marie-Christine Loreggiola (secrétaire), avec des bénévoles, dont Antonio, Jacqueline ainsi que «Papy» et «Mamy».

Les échevins Benjamin Scandella et Alex Debrux rendirent visite à la fête, ainsi que Julie Debrux, conseillère de l’aide sociale, entre autres.

Parmi les prochaines activités : le souper, à la salle de Waloupi Wainage, le 22 octobre à 19h, avec l’animation d’Andréa Caltagirone.

Vision impossible ? Touche Ctrl maintenue, clic sur ce mot «facebook» s'il est souligné et écrit en bleu.


le 27 août

«DÎNER AU BOIS MONARD ET VISITES GUIDÉE

En toute convivialité et avec la Confrérie du Marquisat de Farciennes, en apéritif des fêtes communales, une septantaine de convives ont d'abord partagé un excellent barbecue sur le site; d'autres étaient simplement passés pour prendre l'apéro.

 

La moitié d'entre eux a fait la visite du Bois Monard, guidée par Jean Thiry, fort précis dans ses explications. La faune et la flore du Bois Monard n’ont donc plus de secrets pour eux.

Une quinzaine de courageux ont poussé la visite jusqu’au sommet du terril Sainte-Catherine d’où ils ont pu profiter d’une vue époustouflante de Farciennes.

Guidés par François Dethier, de la Chaîne des terrils, ils sont désormais incollables sur les différents éléments constituant les terrils en général. Si l’ascension ne s’est pas faite sans mal au vu de la chaleur, la descente les a confrontés à quelques obstacles qu’il a bien fallu franchir.

Mais comme toujours, après l’effort, le réconfort: tout le monde a pu se rafraîchir à nouveau à la buvette, notamment en dégustant une bonne bière: une Farciennoise, ainsi qu'il se devait.

 
 
Vision impossible ? Touche Ctrl maintenue, clic sur un des mots «facebook» ou «google» si soulignés et écrits en bleu.

 


le 28 août

«LA BROCANTE DE LA RUE AMION »

Excellent temps que ce petit rafraichissement dominical...

 

Il a permis aux flâneurs-chineurs de s'attarder à leur souhait tout au long de la rue Amion.

Après la «Confrérie du Marquisat» qui avait squatté le Bois Monard la veille, c'est «Farciennes +» qui envahissait toute la rue avec la troupe sympathique des brocanteurs qui avait réservé la centaine d'emplacements proposés.

Des trésors, de jolies choses, et forcément aussi les «fouffes» sans lesquelles une brocante n'en serait pas une.

Du choix, des exposants et beaucoup de visiteurs curieux : le second préambule aux fêtes farciennoises était à son tour de bon augure.

 

Vision impossible ? Touche Ctrl maintenue, clic sur un des mots «facebook» ou «google» si soulignés et écrits en bleu.


le 28 août

«LE PETIT DÉJEUNER OXFAM »

Quelques centaines de pas en haut de la rue Amion et de sa brocante...

 

Et l'on se retrouvait au Centre Culturel, lui aussi occupé par les forces vives de «Farciennes +». À moins que l'on ne fût passé par là afin de prendre des forces avant de s'en aller chiner.

Ce n'était pas une nouveauté, mais une belle tradition maintenant insérée à l'aube des festivités locale: un petit déjeuner OXFAM était proposé par Farciennes +.

Ce plaisir du repas convivial se double de celui d'avoir apporté sa petite contribution à l'édifice du commerce équitable et se triple bien souvent de bonnes découvertes.

Plus de 70 personnes y ont participé, enchantées par les trilles du violon électrique sur lequel les doigts de Michelangelo déploient une large palette de chansons françaises, de standards et de jazz.

Une bien belle manière d'entamer le dimanche.

 

Vision impossible ? Touche Ctrl maintenue, clic sur un des mots «facebook» ou «google» si soulignés et écrits en bleu.