Farfleur: un site entièrement bénévole pour le seul plaisir de compléter votre information locale...

Pour se diriger, dans tous les cas : cliquer sur une mention en bleu et soulignée.




Ça s'est passé à

En

juillet 2018


 

Le 2: Inauguration de la Blanchisserie Solidaire Le : L Le : L

 

>

FARCIENNES, le 2 juillet 18

INAUGURATION DE LA «BLANCHISSERIE SOLIDAIRE»

Des chiffres fournis par le Président du C.P.A.S. Patrick LEFÈVRE, il ressort que de janvier 14 à janvier 18, le nombre des bénéficiaires du revenu d'insertion sociale est passé
de 291 à 376.

Calculette sortie et sachant que Farciennes abritait à cette dernière date 11.281 habitants, cela signifie que 3,3 % d'entre eux émargent au RSI, tous âges confondus. Si la moyenne par foyer est de 2 (hypothèse de réflexion), c'est donc 6,6 %, et si elle est de 3, c'est 10 % (1/10)
des Farciennois sans autre ressource.

Heureusement, de juin 2017 à mai 2018, on a réussi a augmenter le nombre d'engagés au titre de l'article 60 de 32 à 50, n'empêche que tout
ceci démontre l'urgence de l'action et la pertinence de tout ce qui contribue à développer l'emploi à Farciennes.

Ce contexte posé, j'en viens au fait: l'inauguration par Hugues BAYET (Eurodéputé Bourgmestre) et Patrick LEFÈVRE (Président du CPAS). d'une «Blanchisserie solidaire» à la rue Joseph Bolle, dans un local du CPAS.

L' intervention du Bourgmestre

 

 

Prenant la parole en premier, Hugues BAYET précisa que la Blanchisserie Solidaire se concrétisait grâce au Fonds Social Européen et en cita 3 objectifs:

  • Soutenir le développement socio-économique de Farciennes tout en offrant des services de proximité, utiles à tous.
  • Permettre l'insertion socio-professionnelle de personnes fragilisées, grâce à une formation (dispensé par l'a.s.b.l. «Le Levain») ouvrant accès à un contrat de travail art.60.
  • Faciliter la vie des habitants de Farciennes et alentours qui n'ont pas toujours le temps d'entretenir leur linge et pourront recourir à un service de qualité à coût démocratique.

    «La mise à l'emploi de Farciennois, dit-il en substance, est depuis toujours une de mes priorités. Cette nouvelle structure créera des opportunités /.../.

    Nous avons invité à cette inauguration le tissu économique local afin de montrer que nous pouvons proposer des services proches améliorant le quotidien.»

    Et de conclure : «Tout le monde est gagnant dans ce projet ! Longue vie à la Blanchisserie Solidaire du CPAS!»

Le Président du CPAS a ajouté



Constatant que tout avait ainsi été dit, Patrick LEFÈVRE apporta quelques précisions (dont les chiffres qui m'ont permis mes calculs d'introduction).

Il. ajouta que la Fonds Européen de Soutien à l'Emploi favorise la création d'emplois durables dans toute l'Europe. Son intervention dans la création de la «Blanchisserie Solidaire» constitue un budget cumulé de 2015 à 2020 au total de 292.950€.

Ce projet commun CPAS-COMMMUNE prévoit 2 assistants sociaux, 2 art.60 et 1 administratif à temps partiel.

Plus tard, le Président confia aussi au micro de TLS que ce projet mijotait entre Commune et CPAS depuis 2013 et qu'il s'insérait dans le rassemblement en un site de tous les services sociaux, fussent-ils communaux ou du CPAS, à l'instar déjà de l'épicerie sociale.

Cette concentration facilitera grandement les démarches de la population qui a recours à ces aides.

Et il note encore que tout cela intéresse d'autres CPAS, car le système créé génère des économies pour les partenaires tout en offrant des services à la fois plus nombreux et plus accessibles.

L' inauguration

 

 

Ensuite, c'est ensemble que les deux intervenants coupèrent le traditionnel ruban, un cordon aux couleurs farciennoises, ouvrant ainsi l'accès aux locaux où ils dévoilèrent la plaque commémorative de l'inauguration avant qu'on pût les suivre à la découverte des installations.

La visite, etc...

 

 

Les invités à l'inauguration découvrirent alors la salle de repassage où travaillait Claudia LEGITTIMO.

Une formation de 3 mois dispensée par l'asbl «Le Levain, lui a, dit-elle, fait découvrir de nouvelles méthodes de repassage. Au terme de cet appprentissage, elle a reçu une évaluation positive et cet emploi à la «Blanchisserie Solidaire» est son premier contrat.

Une gentille surprise l'attendait: la Directrice du «Levain» et ses formatrices étaient présentes et lui ont remis un beau bouquet de fleurs afin de souligner leurs félicitations.

Hugues BAYET et Patrick LEFÈVRE ont voulu tester le matériel de pointe. (Je dirais qu'ils se débrouillent... mais qu'ils auraient besoin d'un solide stage au «Levain» pour prétendre à pareil emploi. À chacun son "job" ... et les chemises seront bien repassées).

Un petit déjeuner dans un cadre presque champêtre était ensuite offert aux personnes présentes et il me revient que les deux assistantes sociales du projet rêvent déjà de l'étendre à la livraison pour les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées, ainsi que d'adjoindre à la blanchisserie un service de petite couture.

Si ce n'est pas du dynamisme intelligent, on ne sait plus ce que les mots veulent dire.

Tarifs:

 

- Une machine plus séchage: 4€,

- Repassage 6€ l'heure.

Des photos

Si en bleu et souligné (lien direct), photos aussi sur facebook